Rue de Marquilles, deux ans plus tôt…

Il y a deux ans, la ville de Lille a décidé de démanteler le camp de la porte d’Arras, à Lille Sud. Dans ce qui était alors l’un des plus grands camps de Roms de la métropole, vivaient depuis 2008 environ 800 personnes, soit 120 familles. Dispersées dans différents quartiers de la ville, elles vivent pour la plupart encore en sursis, entre la menace des évacuations ou des expulsions de territoire. Mais certaines reviennent parfois à Lille Sud, où elles ont gardé des contacts et des repères.