Partie de ping-pong et confidences au collège Verlaine

Ils s’appellent Zinédine, Lucie, Ayoub ou Cassandra. Leur point commun ? Ils sont en troisième au collège Verlaine. En classe d’EPS, et entre deux coups de raquette, ils livrent leurs visions du quartier Lille-Sud, de leur collège en REP+, mais aussi leurs aspirations et leurs doutes quant à l’avenir. Rencontre avec ces collégiens qui n’ont pas la langue dans leurs poches.

Cimetière de Lille-Sud : mixité sociale et mémoire de quartier

Pour fêter le printemps, Lille en quartiers est allé se promener dans les quartiers populaires lillois. Le résultat, c’est une quinzaine de balades sonores qui nous emmène dans les coins où les vies de quartiers se révèlent, où l’intime se mêle au politique. Première balade ce lundi, avec le cimetière de Lille-Sud, où la variété des tombes illustre la diversité du coin.

Une balade à Lille Sud

Autour de nous, des routes et des barrières de tôle taguées. A l’horizon, des grues. Sous nos pieds, une friche de laquelle surgira bientôt un magasin Décathlon. La première image de Lille Sud est celle d’un quartier agité, celle d’un quartier en devenir, en mouvement. Un quartier qui change, se détruit, se reconstruit. Texte de Charlotte Belaich et photos d’Aliénor Carrière.

Rue de Marquilles, deux ans plus tôt…

Il y a deux ans, la ville de Lille a décidé de démanteler le camp de la porte d’Arras, à Lille Sud. Dans ce qui était alors l’un des plus grands camps de Roms de la métropole, vivaient depuis 2008 environ 800 personnes, soit 120 familles. Dispersées dans différents quartiers de la ville, elles vivent pour la plupart encore en sursis, entre la menace des évacuations ou des expulsions de territoire. Mais certaines reviennent parfois à Lille Sud, où elles ont gardé des contacts et des repères.