Un toit, c’est un droit

Le droit au logement, c’est l’affaire de l’APU, Atelier Populaire d’Urbanisme, une asso implantée dans plusieurs quartiers de la métropole lilloise, et qui vient en aide aux habitants lorsqu’ils rencontrent des problèmes. Camélia Sghayare et Safia Gherab sont allées rencontrer Caroline Boyer de l’APU Moulins, à la fin de la trêve hivernale.

La Fondation Abbé Pierre : les yeux grands ouverts avec Manuel Domergue et Stéphanie Lamarche

« Il faut toujours garder les yeux ouverts, un oeil ouvert sur la misère du monde pour la combattre”, disait l’Abbé Pierre. Louezna Khenouchi et Théo Yossa ont rencontré Manuel Domergue, directeur des études de la Fondation qui poursuit aujourd’hui son engagement sur le terrain et Stéphanie Lamarche, directrice régionale  qui traduit les engagements de la…

Lire la suite

Habiter, c’est quoi pour vous ?

Mais au fait, qu’est ce que ça veut dire pour vous, « habiter « ? Pouvoir se loger, dormir, se nourrir, être protégé, pouvoir chanter faux sous la douche ? Quartiers en Nord a interrogé les visiteurs du vernissage de l’expo Habitarium à la Condition Publique et les lycéens de Jean Moulin, à Roubaix. Le vernissage : Les lycéens…

Lire la suite

Paul Destailleur : interpeller sans trêve contre le chômage

Paul Destailleur est créateur et président du Groupe d’action des demandeurs d’emploi de Roubaix (GADE), fondé en 1997. Vincent Bado et Oudom Heng ont recueilli son coup de gueule pour défendre l’emploi et l’assurance d’un revenu minimum pour permettre aux chômeurs de vivre dignement. Sa méthode ? Se faire entendre à tout prix, en négociant et en occupant…

Lire la suite

Pourquoi travaille-t-on ?

Pourquoi travaille-t-on ? La question parait aujourd’hui aussi stupide que la réponse est évidente : pour gagner sa vie pardi ! Elles ne l’ont pourtant pas toujours été : à la fin du 19ème siècle, Paul Lafargue revendiquait le plus sérieusement du monde un Droit à la paresse pour le prolétariat, au 20ème, Bertrand Russel signait une toute aussi…

Lire la suite

Pernelle Marcon : Les limites ? Quelles limites ?

A 25 ans, Pernelle Marcon travaille à la Condition Publique à Roubaix, son premier emploi au sortir des études. Sportive, cultivée, elle doit malgré son enthousiasme fournir deux fois plus d’efforts qu’un salarié lambda pour s’adapter à ce nouvel univers qu’est celui du travail. Car il y a quelques années, la jeune femme a dû…

Lire la suite