Une jeunesse révoltée contre les « vendeurs de rêves »

À Lille Sud, le taux d’abstention atteint des sommet. Aux dernières élections départementales, la participation ne dépassait pas 36% (contre 26% aux européennes de 2009 et 31% aux cantonales de 2011). Les 18-25 ans sont les premiers concernés par ce fléau. Entre défiance, misère et système scolaire défaillant, enquête sur une jeunesse « oubliée » qui semble ne plus y croire.